Strega della Veda

Non classéLe millepertuis, Hypericum perforatum

Le millepertuis, Hypericum perforatum

C’est en ce moment, une des récoltes cruciales de ma saison, la cueillette du millepertuis. Herbe aux fées, herbe aux mille trous (« pertuis »), chasse diable, herbe aux brûlures, herbe à l’huile rouge ou herbe de la St Jean… Cette plante solaire cueillie à partir du solstice d’été possède mille vertus incroyables. Pour l’usage externe, on en tire une teinture-mère ou plus souvent une huile rouge rubis.

En usage externe, Dioscoride le recommandait pour guérir les brûlures. Hémostatique, les Amérindiens s’en servaient pour les blessures et cicatrices, même anciennes, ou les plaies ouvertes, le venin de serpent et les morsures d’animaux. A ce sujet, c’est un excellent anti-prurigineux, il calme instantanément la démangeaison d’une piqûre de moustique et apaise celles des guêpes. Redoutable contre l’eczéma et le psoriasis, il a également des propriétés anti-mycosiques et peut être utilisé sur les muqueuses.

On l’utilise depuis le Moyen-Age pour « chasser le malin » (chasse diable) chez les personnes déprimées, et il est vrai que c’est, à l’heure actuelle, le meilleur phyto-antidépresseur.

Ce trésor de vertus se devait d’être dans ma production, c’est d’ailleurs LA plante la plus importante car elle est l’ingrédient phare de votre produit préféré, le Cicabaume !

Sources :

  • ABC de l’Herboristerie familiale, Thierry Folliard, Editions Granger
  • Secrets et Vertus des Plantes Médicinales, Sékection du Reader’s Digest
  • Le meilleur des Plantes, Sylvie Verbois, Edition Tout pour le corps

Laisser un commentaire

#stregadellaveda

%d blogueurs aiment cette page :