Strega della Veda

Non classéLa Grande Ortie

La Grande Ortie

Urtica dioïca, famille des Urticaceae, parties utilisées : feuilles, racines.

Cette fabuleuse plante aux nombreuses propriétés fait rarement partie de nos plantes préférées. S’il est dans sa nature de piquer les maladroits, la substance responsable (dont un dixième de milligramme suffit à déclencher la brûlante démangeaison) est un subtil mélange chimique contenu dans les poils creux de sa pointe fragile. Mais les irritations cutanées qu’elle provoque la font considérer comme l’une des plantes les plus efficaces pour chasser les influences nocives et le mauvais œil.

Dans de nombreux lieux, l’Ortie est le symbole du courage, d’énergie et d’endurance : tenir dans la main des feuilles d’ortie et d’Achillée millefeuille dissiperait la peur, ferait fuir les fantômes et chasserait la foudre. Au Tibet, où la plante est très appréciée, l’histoire nous raconte que le Milarepa, poète et saint yogi vécut uniquement de satuk (soupe d’ortie) pendant des années jusqu’’à ce qu’il devienne vert. Dans son Art d’Aimer, Dioscoride conseillait une décoction d’Ortie et de raisins secs dans du vin comme philtre d’Amour. Employée dans l’industrie pour l’extraction de la chlorophylle, ses fibres tissées fournissent une toile verte pratiquement indestructible.

Mais cette espèce est très précieuse, tant pour ses propriétés médicinales, que pour ses qualités alimentaires. L’Ortie est reconstituante, reminéralisante et revitalisante. C’est une puissant draineur hépato-rhénal, elle est également cholagogue, dépurative et anti-rhumatismal, et ses racines sont bénéfiques à la prostate. En usage externe, elle est intéressante pour les dermatoses, et est traditionnellement employée en cataplasme pour les peaux atopiques, eczéma psoriasis ou irritations…

C’est la raison pour laquelle j’ai choisi d’utiliser la poudre d’ortie séchée dans le savon à l’Ortie : https://stregadellaveda.com/product/savon-a-lortie/

Sources :

Tout pour le Corps de Sylvie Verbois, Edition Le Club

Secrets et Vertus des plantes médicinales, Sélection du Reader’s digest

L’Ortie, culture et usage, Guylaine Goulfier, Edition La Vie en Vert

Laisser un commentaire

#stregadellaveda

%d bloggers like this: